Le nouveau siège de la Banque Libano-Française vers sa réalisation: Snøhetta fait équipe avec le bureau libanais Nabil Gholam Architects

À la suite de la sélection du bureau international Snøhetta comme gagnant de la compétition internationale d’architecture pour la construction du nouveau siège de la Banque Libano-Française (BLF) en 2016, la Banque est heureuse d’annoncer que l’équipe du projet est désormais complète.

Outre le consultant international multidisciplinaire, Buro Happold, et le consultant en éclairage, Bartenbach, Snøhetta et BLF ont signé un accord de coopération avec le studio libanais, Nabil Gholam Architects (NGA) le 20 février à Oslo.

Poursuivant ses travaux sur la base du concept gagnant de Snøhetta pour le nouveau siège, l’équipe du projet avance dans sa mission. Au cours des derniers mois, des fouilles archéologiques ont été effectuées et des relevés géotechniques sont actuellement en cours.

« Nous sommes ravis d’avoir une équipe aussi forte et de voir le projet progresser ; et je suis persuadée que NGA apportera une contribution indéniable à la réalisation du ‘Magic Box’ de Snøhetta à Beyrouth » a déclaré le Directeur Général de la Banque Libano-Française, Raya Raphaël Nahas.

Grâce à ses nombreux espaces publics et à ses multiples connexions avec la ville environnante, la conception du nouveau siège de la BLF vise à mettre en valeur la personnalité solide, authentique et ouverte de la Banque, aussi bien à l’intérieur des murs qu’à l’extérieur du bâtiment.

La Banque Libano-Française a lancé en 2016 une compétition internationale d’architecture pour la construction de son siège stratégiquement situé à l’entrée principale nord de Beyrouth, faisant face à la mer et au port d’un côté ainsi qu’à la dynamique région de Mar Mikhaël de l’autre.
La BLF a d’abord choisi 35 architectes locaux et internationaux de renom ainsi que des talents émergents avant de sélectionner 8 bureaux finalistes: le dano-américain BIG, l’espagnol Barozzi Veiga, le britannique Farshid Moussavi, le japonais Kengo Kuma, l’italien Piuarch, le norvégien-américain Snøhetta, ainsi que les libanais Nabil Gholam et Youssef Tohmé.
Les studios ont présenté leurs travaux devant un jury composé de Walid Raphaël (Président Directeur Général de la BLF), Raya Raphaël Nahas (Directeur Général de la BLF), Luca Molinari (Architecte, professeur et consultant), Hashim Sarkis (Doyen de la faculté d’architecture de MIT), Jean-Christophe Fromantin (Député français et Maire de Neuilly-Sur-Seine) et Li Brian Zhang (Professeur à Pékin et rédacteur en chef du magazine World Architecture).
La BLF a annoncé la victoire de Snøhetta après un processus de sélection rigoureux et innovant.
Tout au long de la compétition, les visites des architectes à Beyrouth ont donné lieu à des rencontres entre les architectes et les communautés académiques et artistiques libanaises, ainsi qu’avec des professionnels de l’immobilier dans le cadre de conférences, d’expositions et de réceptions organisées par la BLF.
« Le nouveau siège de la BLF est destiné à être un repère urbain puissant qui aura un impact positif sur son environnement et fera une différence sur la situation de la ville contemporaine. Il aura une approche écologique cohérente et sera étiqueté vert. Il sera aussi un édifice accessible, ouvert au public et se connectera avec Mar Mikhael et Beyrouth en accueillant des espaces publics », a déclaré Raya Raphaël Nahas lors de l’un des événements publics.
« Un client comme la BLF fait ressortir le meilleur en nous ! » a déclaré le Fondateur et Partenaire de Snøhetta, Kjetil Trædal Thorsen. « Une ville comme Beyrouth bouleverse la définition de la typologie urbaine et les diverses interprétations architecturales. Un site comme celui du projet de la BLF condense les relations entre les différents quartiers aux alentours, la mer et les montagnes. Tout cela a été transposé dans notre projet ».
Un projet qui révèle une architecture inédite, une puissante façade en pierre, de multiples connections avec l’extérieur, de larges découpes et des ouvertures modulables offrant une vue à 360°… des éléments qui feront, sans aucun doute, du nouveau siège de la BLF, un acteur urbain incontournable harmonieusement intégré dans l’horizon de Beyrouth.

Check Also

Françoise Hardy, icône de la chanson française est morte

Elle était une icône de la chanson française. François Hardy est morte à 80 ans …