Le Royal
SABINE GERAUDIE L’artiste qui a créée la Chaise bleue de SAB à Nice

SABINE GERAUDIE L’artiste qui a créée la Chaise bleue de SAB à Nice

Connue grâce à sa célèbre Chaise bleue de SAB, magnifiquement dressée sur le quai des Etats-Unis à Nice, l’artiste Sabine Geraudie a également créé le logo de l’Association Mon Liban d’Azur. C’est d’ailleurs au dîner de gala de «Nice au cœur de Beyrouth» qui s’est déroulé sur la terrasse du Casino du Liban, qu’on a eu le plaisir de la rencontrer.

Focus sur une artiste contemporaine qui se démarque par son esprit polyvalent et jeune.

D’après vous, qu’est-ce qui vous a surtout lancée et quelles sont les œuvres dont vous êtes le plus fière ?

Bien évidemment c’est la création de ma chaise en 2D qui m’a lancée et qui me rend le plus fière. Quant à mes autres œuvres, je suis fière de ma sculpture de femme enceinte que j’ai offerte à mon mari, gynécologue.

Est-ce votre première visite au Liban ?

Tout à fait.

Comment avez-vous trouvé le pays du Cèdre ?

Un pays de contrastes, un pays chargé d’histoire, un pays d’ouverture et d’accueil.

Quelles sont les points communs d’après vous entre le Liban et la Côte d’Azur ?

Les couleurs, le soleil, la mer, la proximité de la montagne, la température…

Comment s’est déroulé le processus de la création du logo de l’association Mon Liban d’Azur ?

J’ai pensé justement à ces points communs puis à nos symboles respectifs. Et il me paraissait important de les présenter dans une forme de fusion.

En art, qu’est-ce qui est primordial d’après vous ? La créativité, le choc ou l’intensité et la beauté d’une œuvre ?

Sans nul doute la créativité, mais pas que ! L’intensité et la beauté d’une œuvre c’est personnel et subjectif, c’est le moment où le temps est suspendu.

Certains artistes contemporains font du n’importe quoi sous prétexte de créer quelque chose de nouveau comme McCarthy par exemple. Qu’en pensez-vous et qu’avez-vous à dire concernant tout ce qui est «VidéoArt » ?

Je n’aurais pas un avis aussi tranché. Il y a l’art qui nous attire, l’art qui nous émeut, l’art qui nous laisse indifférent et l’art qui nous choque. L’artiste créé avec son histoire. Son moyen d’expression est un écho à ce qu’il est, il ne sait pas faire autrement. L’artiste ne fait que proposer, il n’impose pas… Le spectateur regarde aussi avec sa personnalité, sa propre construction. On n’est pas formé à lire la philosophie de chacun. Créer c’est aussi se mettre à nu, c’est donner à voir. Une chose est sûre, j’ai beaucoup d’admiration pour ceux qui osent.

Quant à la vidéo Art, je ne suis pas à même de juger, je suis trop classique.

Comment définissez-vous votre style ?

Classique et précise, je pense.

Vous avez créé récemment une ligne de bijoux. Pouvez-vous nous en parler en résumé ?

Alors ce n’est pas si récent, j’ai d’abord travaillé avec Roger ARBIBE Bijouterie Ferret puis maintenant avec La famille ARIN Bijouterie Le Sancy à Nice. Nous avions envie réciproquement de faire de notre symbole Niçois une gamme de bijoux de luxe (bracelets, bagues, colliers, boucles d’oreilles, boutons de manchette…) qui s’adresse aux Niçois et aux touristes du monde entier.

Qu’est-ce qui vous inspire ?

La nature.

Vous habitez depuis de nombreuses années à Nice. Que représente pour vous cette ville?

Le rêve de mon enfance.

Que représente pour vous le luxe?

La liberté.

Qu’avez-vous réussi de mieux?

Ma vie.

Que détestez-vous par dessus tout?

L’hypocrisie, la méchanceté et la violence.

Une ambiance déco

Chaleureux. Mélange d’ancien et de moderne. J’aime les objets qui ont une histoire.

Une couleur

Une ?? Je les aime toutes. Mais bon allez, orange !

La ville qui fait rêver

Paris.

Une œuvre d’art

La Vierge de l’Annonciation, chef d’œuvre d’Antonello de Messine. Elle est minimale, moderne. La technique de la peinture à l’huile est parfaite. Il y a dans ce tableau une pudeur éblouissante. La finesse et la beauté de la bouche qui va dire : Je suis la servante du seigneur, le monde est sauvé !

Un film culte

Le vieux fusil.

Un parfum

Celui créé pour moi par Alain Joncheray.

Un souhait

Vieillir en bonne santé.

Un regret

Ne pas avoir connu la chaleur du regard d’amour inconditionnel d’une maman ou d’un papa.

Un rêve

Un ? Continuer à pouvoir regarder la vie avec des yeux d’enfant,     continuer à voir mes enfants et beaux enfants s’épanouir et continuer à créer.

Propos recueillis par  Nadine Fayad Comair

Le Royal